Jeunes Erasmus Mobilité internationale

Erasmus + | Coronavirus : quel impact sur ma mobilité ?

Les informations suivantes proviennent de sources ministérielles et du site du Gouvernement :

Toutes les mobilités planifiées (mobilités individuelles et collectives d’élèves et de personnels, voyages scolaires, formations, stages,…), quelle que soit la destination, doivent être reportées jusqu’à nouvel ordre.


Tous les ressortissants français actuellement à l’étranger doivent solliciter les services diplomatiques et consulaires des pays où ils séjournent. Afin de faciliter ces contacts, il est vivement recommandé à tous les étudiants français à l’étranger de s’inscrire via l’application ARIANE afin d’être en contact avec les consulats et de recevoir les informations pertinentes.

Afin d’assurer le meilleur suivi possible des étudiants, les établissements sont invités à contacter leurs étudiants à l’étranger et d’assurer un relais auprès des services consulaires.

Faut-il interrompre les mobilités en cours sur le territoire national ?

Compte-tenu du passage au stade 3, il convient d’interrompre sans délai les mobilités en cours sur le territoire
national (sorties scolaires, mobilités individuelles des élèves et personnels, formations, stages,…).

Faut-il suspendre la mobilité entrante ?

Oui. Les mobilités « entrantes » quelles qu’elles soient (voyages scolaires, échanges de correspondants,
assistants de langue,…) doivent être reportées jusqu’à nouvel ordre. 

Les informations suivantes proviennent du site de la Commission Européenne (consultez la FAQ de la Commission Européenne ici) :

J’étais en mobilité Erasmus+ dans un autre pays, mais j’ai dû rentrer chez moi. Est-ce que je peux conserver ma bourse ? 

  • Si vous êtes de retour dans votre pays mais a) vous avez encore des dépenses directement et exclusivement liées à votre séjour dans le pays de destination, comme le loyer et l’électricité et/ou b) vous participez à un apprentissage virtuel ou à d’autres activités virtuelles (si l’établissement ou l’organisation du pays de destination les a mises à disposition, en remplacement des activités initialement prévues), alors oui, vous pouvez conserver votre bourse.
  • En outre, vous pouvez obtenir le remboursement des frais de voyage supplémentaires que vous avez pu engager. Vous devez vous en assurer auprès de votre institution/organisation d’envoi (sous réserve de la disponibilité de fonds Erasmus + supplémentaires à la disposition de l’organisation pour votre activité).
  • Si vous ne continuez pas à avoir des dépenses dans le pays de destination, vous devrez peut-être rembourser la partie de la bourse couvrant la période entre la date de retour effectif et la date de fin initialement prévue.

J’ai participé à Erasmus+ dans un autre pays, mais mon cours ou mon stage a été annulé en raison de la fermeture de l’établissement. Je suis resté.e dans mon pays de destination. Puis-je conserver ma bourse ?

  • Si vous restez dans le pays de destination et a) que vous avez encore des dépenses directement et exclusivement liées à votre séjour dans ce pays, comme le loyer et l’électricité et/ou b) que vous participez à des activités d’apprentissage virtuel (si l’établissement du pays de destination les a proposées comme alternative aux activités initialement prévues), alors oui, vous pouvez conserver votre bourse.
  • En outre, vous pouvez recevoir une subvention supplémentaire pour couvrir la période supplémentaire, au-delà de ce que vous aviez prévu initialement, pendant laquelle vous avez dû séjourner à l’étranger en raison de l’épidémie de Covid-19. Cette possibilité doit néanmoins être vérifiée auprès de votre institution (sous réserve de la disponibilité de fonds Erasmus + supplémentaires à la disposition de l’organisation pour votre activité).

J’avais prévu de partir en mobilité Erasmus+ dans un autre pays, mais j’ai dû annuler avant le départ à cause de l’épidémie de Covid-19. J’avais déjà payé mon billet d’avion et une partie de mon logement. Puis-je conserver le préfinancement que j’ai reçu pour cela ?

  • Si vous avez payé des frais de voyage liés à la mobilité prévue, par exemple un billet d’avion que vous n’avez jamais utilisé et qui n’a pas pu être remboursé, vous pouvez recevoir la subvention pour frais de voyage, chaque fois que les règles de financement de l’action prévoient un soutien financier pour le voyage.
  • Si l’action ne le prévoit pas, vous avez le droit de conserver ou de recevoir la partie du préfinancement qui correspond aux frais encourus. Vous pouvez également obtenir un remboursement des frais de réservation de l’hébergement. Vous devez vérifier auprès de votre institution/organisation d’envoi (sous réserve de la disponibilité de fonds Erasmus+ supplémentaires à la disposition de l’organisation pour votre activité).

Je suis un jeune diplômé de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle et je voulais faire un stage à l’étranger. Toutefois, ces stages ne sont ouverts qu’aux jeunes diplômés dans les 12 mois suivant la fin de leurs études. Puis-je obtenir une exception à cette règle ? 

Les nouveaux diplômés de l’enseignement supérieur ou de l’EFP qui doivent reporter leurs stages prévus à l’étranger seront autorisés à les reprendre dans les 18 mois suivant l’obtention de leur diplôme, au lieu du délai normal de 12 mois.

Quelques initiatives solidaires :

Les bénévoles d’Erasmus Student Network se mobilisent dans tous les pays pour aider les étudiants à gérer les conséquences du COVID-19 sur leur mobilité. Pour lutter contre l’isolement des étudiants, ESN France propose des activités collectives sur une plateforme en ligne.
N’hésitez pas à contacter votre section ESN locale pour plus d’informations.

Les Missions Locales ont créé un espace de partage en ligne pour les jeunes confinés à l’étranger, regroupant une bibliothèque, des visites virtuelles de musée, deux radios, des informations sur le COVID-19, des cours de sport ou encore des jeux en libre accès.