Éducation au développement et à la solidarité internationale


- Note de service n° 2008-077 du 5 juin 2008

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux vice-recteurs ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux directrices et directeurs d’école primaire ; aux déléguées et délégués académiques aux relations européennes et internationales et à la coopération

- Quelques extraits de la note

"Sensibiliser les citoyens aux enjeux du développement est une priorité des pouvoirs publics. C’est le sens de la campagne sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) que vient de lancer le ministère des affaires étrangères et européennes, en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, ainsi que du plan d’action gouvernemental adopté en juin 2006 par le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement.

L’école se situe au cœur de ces actions.[...]

L’éducation au développement et à la solidarité internationale peut s’effectuer dès le plus jeune âge. À ce titre, elle est partie prenante de trois des sept composantes du socle commun de connaissances et de compétences que tous les jeunes doivent avoir acquis à l’issue de leur scolarité obligatoire (“la culture humaniste” ; “les compétences sociales et civiques” ; “l’autonomie et l’initiative”). Elle vise à faire comprendre les grands déséquilibres mondiaux et à encourager la réflexion sur les moyens d’y remédier. Elle entend donner aux jeunes des clés pour mieux s’orienter dans le monde dans lequel ils vivent et mieux analyser la multiplicité d’informations auxquelles ils sont confrontés. Elle privilégie la démarche pédagogique dans la durée et contribue ainsi à faire évoluer les mentalités et les comportements de chacun dans le but d’œuvrer à un monde plus solidaire."